Bienvenue sur KabiCare

Un programme complet pour les patients sous anti-TNF et les professionnels de santé, conçu pour accompagner les patients tout au long de leur parcours de soin.

Qu’est-ce que KabiCare ?

KabiCare a été conçu pour fournir aux patients un accès à des informations et à des outils spécialement créés pour eux

  • Ces derniers peuvent être utiles lorsque les patients débutent un traitement anti-TNF et contribuent à leur bien-être général
  • En tant que professionnel de santé, une fois enregistré, le portail vous fournit des informations et des conseils pour aider vos patients. Vous pouvez également consulter les outils et ressources disponibles pour vos patients lors de leur inscription au programme.

Cliquez ici pour vous inscrire pour accéder au site complet.

Les biosimilaires et les médicaments biologiques

Aider les patients à comprendre la différence

Les médicaments biologiques ont révolutionné le traitement de nombreuses maladies chroniques et de maladies potentiellement mortelles.1 Les produits biologiques sont définis comme de grandes protéines moléculaires complexes développées ou dérivées du vivant, qui utilisent une biotechnologie de pointe recombinante en raison de leur nature unique.1

Un biosimilaire est un médicament biologique hautement similaire à un autre médicament biologique déjà approuvé en Europe par l’agence européenne du médicament (EMA).2

Chaque biosimilaire autorisé en Europe présente un profil de qualité, de sécurité et d’efficacité comparable à celui de sa spécialité de référence et, comme pour celle-ci, un rapport bénéfice/risque favorable.3

-

Questions fréquentes

  • Quelles sont les différences entre médicament biosimilaire et générique ?

    MÉDICAMENT GÉNÉRIQUE

    MÉDICAMENT BIOSIMILAIRE

    Procédé de fabrication

    Synthèse chimique

    Synthèse biologique

    Concept

    Bioéquivalence

    Similarité en termes de qualité, d'efficacité et de sécurité

    Taille et poids moléculaire

    Petite taille, poids faible (exemple : aspirine 21 atomes, 180 Da)

    Grande taille, poids élevé (exemple : anticorps monoclonal = 25 000 atomes, 150 000 Da)

    Complexité

    Structure simple et bien définie

    Structure de haute complexité, hétérogène

    Durée de développement

    Courte (= 1-3 ans)

    Longue (= 5-6 ans)

    Coût de développement

    1 à 3 millions d'euros

    100 à 300 millions d'euros

    Dossier de demande d'AMM

    Dossier bibliographique et étude de bioéquivalence

    Dossier préclinique comportant des études de pharmacodynamie et de toxicologie

    Dossier clinique comportant des essais cliniques de phase I et de phase III


    D’après https://www.omedit-grand-est.ars.sante.fr/medicaments-biosimilaires4

  • Comment les biosimilaires sont-ils approuvés ?

    Si le développement d’un médicament générique demande 1 à 3 ans, il faut 5 à 6 ans pour un biosimilaire.4 En effet, les procédures d’autorisation de mise sur le marché nécessitent l’évaluation d’un nombre important de données : les biosimilaires, contrairement aux génériques, doivent notamment faire la preuve, au travers d’études cliniques, de leur efficacité, leur tolérance et leur sécurité d'emploi.3

  • Le médecin ou le pharmacien d’officine peuvent-ils remplacer un médicament de référence par un médicament biosimilaire ?

    Seul le médecin est autorisé à changer la prescription à condition d’avoir l’accord du patient.5 En effet, le médecin ne prend pas la décision seul, il s’agit donc d’une décision médicale partagée.

    Lors de la délivrance d’un médicament biologique, la substitution du médicament biologique de référence par un biosimilaire par le pharmacien n’est pas possible.6

Inscrivez-vous pour accéder au programme complet de KabiCare

Pour accéder au contenu complet du site, cliquez ici.

  • Références utilisées pour l’édition de cette page internet

    1. Abraham J. Developing oncology biosimilars: An essential approach for the future. Semin Oncol 2013;40(Suppl1):S5-S24

    2. European Medicines Agency, Commission européenne. Les médicaments biosimilaires dans l’UE. Guide d’information destiné aux professionnels de santé. 2017.

    3. ANSM. États des lieux sur les médicaments biosimilaires. Mai 2016.

    4. Observatoire du médicament, des dispositifs médicaux et de l’innovation thérapeutique, disponible à l'adresse : http://www.omedit-grand-est.ars.sante.fr/medicaments-biosimilaires

    5. ANSM, disponible à l'adresse : http://www. Ansm.sante.fr/activites/medicaments-biosimilaires/les-medicaments-biosimilaires/(offset)/O

    6. Haute Autorité de Santé. Bon usage du médicament. Les médicaments biosimilaires. Fiche BUM, HAS. Novembre 2017.